Sarah je l’avais rencontré sur 6annonce

Les bas de Sarah jolie escorte de 22 ans

Une expérience sympa que cette rencontre à Paris avec Sarah une escort fetish.

J’ai l’habitude de monter à Paris 2 fois par mois pour mes affaires. À cette occasion, j’apprécie profiter de la compagnie de jolies femmes une fois le taffe de la journée terminée. Je me suis donc connecté à 6annonce, après une recherche sur le site, Sarah m’a tapé dans l’œil. Belle brune élancée à la plastique parfaitement fuselée pour le genre d’homme que je suis. Je suis un fétichiste né, un amoureux des courbes féminines enveloppées dans des fringues en latex. Les amateurs comprendront que l’esthétique est essentielle pour tout fétichiste qui se respecte. Dans mon cas, ça va au-delà de la beauté, même si elle reste fondamentale au moment de faire mon choix. En effet, le vocabulaire prend tout son sens quand je dois échanger avec ma compagne d’un soir. Un soir au restaurant justement…

Cette fois-ci, j’ai choisi le W rue de Berri dans le 8e. Je me suis dit qu’une créature aussi belle apprécierait un bon restau gastronomique. Je ne me suis pas trompé, quel délice pour mes yeux, cette sublime jeune femme n’avait pas son pareil pour lever sa coupe de vin et la porter à ses lèvres pulpeuses. Un raccourci des plus simples s’offrait alors à mes pauvres neurones de provincial : elle ne ferait qu’une bouchée de mon sexe turgescent de désir pour cette salope de brune à la poitrine que je devinais bien ferme. Mes pensées fantasques m’envahissaient l’esprit, car il n’était pas possible d’envisager une partie de jambes en l’air avec mon hôtesse d’un soir. Elle n’était là que pour m’offrir un accompagnement de charme dans un esprit fétichiste. Mais on en est pas moins homme, je ne pouvais m’empêcher de penser que j’allais la séduire et que forcément, elle craquerait pour moi. Pauvre diable que nous sommes nous les hommes…

Par contre, cette exquise demoiselle avait bien compris le scénario pour lequel je l’avais contacté. Vêtue d’une jupe en latex avec fermeture éclair dans le dos, elle croisait et décroisait ses longues jambes en me regardant droit dans les yeux. Le Graal pour moi. Évidemment, je ne cédais pas à la tentation de lancer une œillade dans son entre cuisses. Juste que je me demandais si ma belle salope portait une culotte. Je jouissais déjà cérébralement d’une éjaculation intense. En fait, je savais qu’elle ne portait rien dessous sa petite jupe de latex. Ça faisait partie du jeu de rôle que je lui avais demandé de jouer pour moi. Incroyable Sarah, ses bas étaient d’un rouge vif auréolés d’une jarretière noire, un beau contraste avec sa jupette de cuir noir.

Je pourrais vous en raconter plus au sujet de cette fabuleuse soirée au 8e en compagnie de cette escort girl sublime et intelligente qu’est Sarah. Mais je préfère arrêter là mon témoignage, la torture bat son plein dans mon esprit perturbé par cette rencontre sans lendemain. Je suis réellement tombé sous le charme… Un charme de 22 ans aux cheveux de jais longs. Des jambes aux mollets fins, une vraie sauterelle qui selon moi avait des seins de bakélite pointant hauts vers le ciel.

Pffffffff, j’en ai encore mal aux yeux..

Auteur : Christophe